Banniere1
Banniere10
Banniere11
Banniere12
Banniere13
Banniere14
Banniere15
Banniere16
Banniere2
Banniere3
Banniere4
Banniere5
Banniere6
Banniere7
Banniere8
Banniere9
Eglantier FB1_AGRENABA
Salamandra_salamandra_(Marek_Szczepanek)
boucle vezoult (4)_AGRENABA
vipere_aspic_copyrightPixiflore

LES BRUYÈRES DE SAINTE-ASSISE

Délibération de classement : 22/10/2009

Par la Région Ile-de-France

doc_classement_reserve Documents de classement

Superficie : 92ha 99a 27ca hectares

Localisation :

Département(s) : Seine-et-Marne

Commune(s) : Seine-Port et Boissise-la-Bertrand

Gestionnaire : Agence des Espaces Verts d'Ile-de-France (AEV)

Arrêté du Président du Conseil Régional du 01-02-2010

Propriétaire : Région Ile-de-France

LES BRUYÈRES DE SAINTE-ASSISE

Agence des Espaces Verts (AEV) : PRATTE Olivier  

01 83 65 38 82

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.aev-iledefrance.fr

Patrimoine naturel :

De part sa richesse floristique exceptionnelle, « les Bruyères de Sainte-Assise » ont été classées Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique de type 1 (ZNIEFF 1). De plus, elles possèdent un patrimoine naturel tel qu’elles peuvent faire l’objet de nomination en tant que Zone d’Intérêt Communautaire (ZIC) au titre de la directive européenne « habitats » (Natura 2000). Ce site et ses alentours sont par ailleurs reconnus d’intérêt majeur par des botanistes émérites depuis plus d’un siècle.

La réserve possède un intérêt floristique remarquable en terme de diversité et de rareté : 9 espèces protégées au niveau national ou régional et 20 espèces déterminantes ZNIEFF ont été observées sur ce domaine, lui conférant une valeur patrimoniale exceptionnelle. L'intérêt phytocénotique est aussi marqué par la présence d'habitats en régression importante partout en France et particulièrement en Ile-de-France, tels que les différents types de landes présents sur la réserve. Les mares également, au nombre de 6 sur le site, fournissent 3 habitats à très forte valeur patrimoniale :
• La zone « d’exondation » ou « plage » propice aux espèces de l’alliance du Cicendion filiformis.
• la zone de « hauts fonds » spécifique aux espèces de l’alliance de l’Elodo palustris-Sparganion.
• la zone « d’eaux profondes » spécifique aux espèces de l’alliance du Potamion polygonifolii.

La présence de ces milieux remarquables s'accompagne d'un cortège faunistique spécifique.
Avec près de 500 espèces inventoriées, l'intérêt entomologique du site a également été mis en lumière, notamment grâce aux études menées par l'OPIE et l'ANVL. Quant aux autres groupes taxonomiques, en plus des connaissances actuelles, les travaux en cours ou à venir permettront certainement de faire ressortir des spécificités peu communes sur le territoire de l'Ile-de-France.

 

icon

BILAN DES INVENTAIRES FAUNE-FLORE

Nombre total d'espèces
(Bilan au 01/01/2011)

942
Plantes 423
Flore vasculaire 416
Bryophytes / mousses 1
Ptéridophytes / Fougères 6
Champignons 1
Oiseaux 23
Insectes 491
Lépidoptères 303
Coléoptères 177
Orthoptèroïdes 11
Odonates 0
Mammifères 2
Chiroptères 0
Amphibiens 1
Reptiles 1

Intérêt patrimonial

Le site des « Bruyères de Sainte-Assise » possède des conditions stationelles particulièrement propices à l’implantation d’habitats à forte valeur patrimoniale et, de ce fait, d’une flore remarquable. Le facteur le plus déterminant de cette richesse floristique est celui des conditions hydrologiques très hétérogènes dues à la topographie du site et à la variation de la nappe perchée du sol, car structurant et diversifiant géographiquement les habitats. Les « Bruyères de Sainte-Assise » possèdent ainsi des paysages variés et exceptionnels : sur les 16 habitats naturels du site, 8 sont inscrits à la directive européenne "habitats", soit 20% de la surface de la réserve. Une partie du domaine se compose de landes qui donnent au paysage des coloris magnifiques durant l’été. On y trouve pas moins de 4 espèces de bruyères : Calluna vulgaris, Erica tetralix, Erica cinerea et Erica scoparia. La dynamique de la végétation tend vers le boisement d’une grande surface du domaine. Il ne reste aujourd’hui que quelques fragments de ces landes anciennes : les landes résultent souvent d’élevage extensif ou d’incendies qui limitent la pousse des ligneux.

CallunaVulgaris EricaTetralix Erica cinera Erica_scoparia

Ponctuellement, de petites mares oligotrophes à exondation saisonnière sont observables et hébergent une flore particulièrement intéressante. Enfin, de vastes bandes prairiales, fauchées mécaniquement le long des clôtures et des bâtiments se composent également d’habitats herbacés diversifiés (humides, secs, oligotrophes…) d’une richesse floristique remarquable.

Pas moins de 423 espèces de plantes ont déjà été recensées sur le site, mais en 2006, les inventaires du CBNBP n'ont permis d'en détecter que 276 : la différence s'explique par le fait que les bruyères de Sainte-Assise sont suivies de longue date par les botanistes, et un certain nombre d'espèces en ont disparues, quand d'autres sont apparues. Une grande partie de cette flore, spécifique à des conditions abiotiques particulières, est en régression importante sur le territoire de l’Île-de-France. Sauf exception, nous n'aborderons ici que les données récentes. A titre d'exemple, entre 2001 et 2006, le Saule rampant (Salix repens), qualifié d'extrêmement rare en Île-de-France, semble bien avoir disparu du site ; mais les deux autres espèces très rares mentionnées en 2001 et non ré-observées en 2006 ont simplement pu passer inaperçues (le Flûteau fausse renoncule Baldellia ranunculoides et la Menthe pouliot Mentha pulegium).

Parmi ces 276 espèces détectées en 2006, on compte 11 espèce très rares en Île-de-France : le Scirpe à nombreuses tiges Eleocharis multicaulis, le Cirse anglais (Cirsium dissectum), la Bruyère à balais (Erica scoparia), le Genêt d'Angleterre (Genista anglica), la Gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), l'Illécèbre verticillé (Illecebrum verticillatum), le Laser à feuilles larges (Laserpitium latifolium), la Montie printannière (Montia fontana subsp chondrosperma), la Pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), la Pilulaire à globules (Pilularia globulifera) et l'Arabette glabre (Turritis glabra).

Eleocharis_multicaulis CirsiumDissectum Genista_anglica Gentiana_pneumonanthe Illecebrum_verticillatum
Laserpitium_latifolium Montia_fontana Pedicularis_sylvatica Pilularia_globulifera Turritis_glabra

Si nous n'allons pas énumérer ici chacune des 21 espèces assez rares trouvées en 2006, citons néanmoins les 12 espèces rares : la Centenille (Anagallis minima), la Cuscute à petites fleurs (Cuscuta epithymum), le Genêt velu (Genista pilosa), le Jonc des marécages (Juncus tenageia), la Lobélie brûlante (Lobelia urens), la Polygale à feuilles de serpolet (Polygala serpyllifolia), le Potamot à feuilles de renouée (Potamogeton polygonifolius), la Radiole faux-lin (Radiola linoides), la Renoncule peltée (Ranunculus peltatus), la Scorsonère des prés (Scorzonera humilis), la Téesdalie à tige nue (Teesdalia nudicaulis) et la Germandrée des marais (Teucrium scordium).

Le nombre d'espèces d'insectes très élevé recensées sur le site (491) s'explique par la richesse des habitats, mais également par une intensité de prospection nettement supérieure à la moyenne, notamment en ce qui concerne les hétérocères : 266 espèces ont été capturées lors de diverses chasses nocturnes. Parmi les hétérocères remarquables identifiés lors d'une campagne en 2003 sur le périmètre de la réserve, on compte une espèce nouvelle pour l'Île-de-France (Agrochola haematidea), deux espèces découvertes pour la première fois en Île-de-France en 2002 (Acrobasis pophyrella et Lycophotia erytrina) et une autre pour laquelle il s'agit de l'une des premières observations régionales (Mamestra splendens),  cinq espèces très peu citées (Eupithecia inturbata, Tephronia sepiaria, Xestia castanea neglecta, Xestia agathina, Aporophyla lutulenta), trois espèces considérées comme rares (Stegania cararia, Conistra ligula, Apamea remissa), deux migrateurs rares (Orthonama obstipata, Mythimna unipuncta) et trois espèces peu communes (Sesia apiformis, Lampropteryx suffumata, Rheumaptera undulata).

Apamea_remissa Aporophyla.lutulenta Mythimna.unipuncta Nycterocea_obstipata Sesia_apiformis

Les rhopalocères, quant à eux, se distinguent par la présence du Miroir (Heteropterus morpheus), un hesperidae dont on ne connaît plus que trois petits noyaux de population en Île-de-France, du Morio (Nymphalis antiopa), du Petit-Mars changeant (Apatura ilia) et des deux Colliers argentés (Clossiana selene et Clossiana euphrosyne). Cette richesse en lépidoptères contraste avec l'absence totale de données d'odonates sur le site.

Heteropterus_morpheus Nymphalis-antiopa apatura_ilia clossiana selene Clossiana_euphrosyne

Sur les 177 espèces de coléoptères, plusieurs ont un intérêt patrimonial fort car elles répondent à plusieurs des critères énumérés ci-après, telles que la Cétoine érugineuse (Cetonischema aeruginosa) ou le Poécile tricolore (Poecilus kugelanni). On relève sinon la présence d'une espèce auparavant jamais citée en Seine-et-Marne (Harpalus luteicornis), d'espèces qualifiées de rares ou très rares (Bembidion mannerheimi, Acupalpus maculatus, Amara fulvipes, Phloeonomus bosnicus, Aphanisticus elongatus,  Zeugophora scutellaris, Cryptocephalus primarius, Strophosoma sus) ou d'espèces en grand déclin (Synuchus vivalis, Xylodrepa quadripunctata, Chrysolina didymata), de divers bio-indicateurs remarquables (Stenagostus rhombeus, Platycerus caraboides), d'une cohorte remarquable de cinq espèces d'Agabus, et même des deux espèces de Vers luisants de la région (Lampyris noctiluca et Phosphaenus hemipterus) ! 

Les vertébrés n'ont été que très peu inventoriés sur le site, et aucune espèce remarquable n'y a été mentionnée à ce jour.

xylopedra_quadripunctata platycerpus_caraboides Phosphaenus_hemipterus

Statuts réglementaires régionaux et nationaux

Désignations et protections franciliennes et nationales

  • 23 espèces protégées nationales (PN) :
  • 1 Plante (Pilularia globulifera)
  • 20 oiseaux
  • 1 amphibien (Rainette verte)
  • 1 reptile (Couleuvre à collier)

Parmi les mammifères et les oiseaux, seules les espèces chassables ne sont pas protégées au niveau national et la quasi-totalité de l’herpétofaune est également protégée sur l’ensemble du territoire.

  • 17 espèces protégées régionales(PR) (ne concerne que la Flore et les Insectes) :
  • 8 plantes
  • 9 insectes (3 coléoptères, 3 lépidoptères et 3 orthoptéroïdes)
  • 2 espèces de la Stratégie nationale de Création d'Aires Protégées(SCAP) :
  • 1 oiseau (Bondrée apivore)
  • 1 plante (le Flûteau nageant Luronium natans)
  • 45 espèces Déterminantes ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) :
  • 18 plantes parmi celles observées en 2006
  • 1 oiseau (la Bondrée, ne répondant pas aux seuils d'application du critère)
  • 1 Amphibien (Rainette verte)
  • 25 insectes (12 coléoptères et 13 lépidoptères)

Dans certains cas, la seule présence avérée d'une espèce figurant dans les listes d'espèces ZNIEFF n'est pas suffisante pour justifier la création d'une ZNIEFF sur le site concerné. Certains critères supplémentaires (nombre d'individus minimum, nombre de couples nicheurs minimum, présence de sites de reproduction ou d'hivernage etc...) doivent être remplis pour que l'espèce soit considérée comme "déterminante ZNIEFF". Ces cas de figure concernent un certains nombre d'espèces d'oiseaux et toutes les chauves-souris concernées par les listes ZNIEFF.

  • 20 espèces de Flore vasculaire menacées en Île-de-France :
    (Liste rouge régionale de la Flore vasculaire d'Île-de-France, 2011)
  • 10 en danger (Baldellia ranunculoides, Eleocharis multicaulis, Genista anglica, Gentiana pneumonanthe, Illecebrum verticillatum, Laserpitium latifolium, Montia fontana subsp. chondrosperma, Pedicularis sylvatica, Pilularia globulifera, Salix repens)
  • 10  vulnérables (Cirsium dissectumCuscuta epithymum, Erica scoparia, Juncus tenageia, Polygala serpyllifolia, Radiola linoides, Scorzonera humilis, Teucrium scordium, Turritis glabra, Vicia lutea)
  • 1 espèce d'Oiseau nicheur menacée en Île-de-France :
    (Liste rouge régionale des oiseaux nicheurs d'ïle-de-France, 2012)
  •  1 Vulnérable, la Bondrée apivore, mais il n'est pas certain qu'elle se reproduise sur le périmètre de la réserve

Statuts réglementaires européens et internationaux

Désignations et protections européennes et internationales

  • Directive Oiseaux Natura 2000 :
  • 1 espèce de l’Annexe I de la Directive (espèces dont la protection nécessite la mise en place de Zone de Protection Spéciale - ZPS)
  • Directive Habitat-Faune-Flore Natura 2000 :
  • 8 habitats de l'Annexe I de la Directive
  • Gazons des bordures d'étangs acides en eaux peu profondes (code 3110.1)
  • Communautés d'herbes naines des substrats humides (code 3030.5)
  • Pelouses à agrostis et fétuques (code 6230.8)
  • Prairie à molinie acidiphile (code 6410.9)
  • Landes campino-flandriennes à Erica cinerea (code 4030.9)
  • Landes anglo-normandes à Ulex minor et Calluna (code 4030.8)
  • Landes aquitano-ligériennes à Ulex minor et Erica scoparia (code 4030.8)
  • Landes humides à Molinia caerula (code 4010.1) 
  • 2 espèces de l’Annexe IV (Faune-Flore pour laquelle les Etats membres doivent prendre des mesures de protection strictes) :
  • 1 amphibien
  • 1 reptile
  • Convention de Bonn :
  • 9 espèces de l’Annexe II (espèces migratrices dont l’état de conservation en Europe est défavorable) :
  • 9 oiseaux
  • Convention de Bern :
  • 16 espèces de l’Annexe II : (Espèces de Faune strictement protégées en Europe)
  • 15 oiseaux
  • 1 amphibiens

Le plan de gestion : l’outil essentiel de travail du gestionnaire
Lire la suite

pdf Plan de gestion de la RNR de Sainte Assise 2013-2024


maps_bleue Carte des habitats naturels et semi-naturels

© CBNBP - 2006

Carte des habitats de la RNR de Bruyères Sainte-Assise par le CBNBP

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos simplifiée

Carte simplifiée RNR Bruyères de Ste-Assise

Legende carte simplifiée RNR Bruyères Ste-Assise

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos détaillée

Carte MOS/Ecomos RNR Bruyères Ste-Assise

Legende carte RNR Bruyères Ste-Assise

Graphique RNR Bruyères Ste-Assise

Distribution de l'occupation du sol dans la réserve

<< Retour

Vous êtes ici: Réserves Naturelles Régionales >> Bruyères de Sainte-Assise

logo_natureparif
logo-region-IDF
logo_DRIEE_Ile-de-France