Banniere1
Banniere10
Banniere11
Banniere12
Banniere13
Banniere14
Banniere15
Banniere16
Banniere2
Banniere3
Banniere4
Banniere5
Banniere6
Banniere7
Banniere8
Banniere9
Eglantier FB1_AGRENABA
Salamandra_salamandra_(Marek_Szczepanek)
boucle vezoult (4)_AGRENABA
vipere_aspic_copyrightPixiflore

SITE GÉOLOGIQUE DE LIMAY

Délibération de classement: 22/10/2009

Par la Région Ile-de-France

doc_classement_reserve Documents de classement

Superficie : 69 Ha 47 a 61 ca

Localisation :

Département(s) : Yvelines

Commune(s) : Limay

Gestionnaires: commune de Limay et Parc naturel régional du Vexin français

Arrêté du Président du Conseil Régional n°15-005 du 08/01/15

Propriétaires: Madame Guisnet et la commune de Limay

limay_capture

Angélique MONGUILLON, conservateur

01 34 97 27 37

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.ville-limay.fr  |    www.pnr-vexin-francais.fr

Patrimoine naturel :

Egalement classées en ZNIEFF, la Réserve Naturelle Régionale des anciennes carrières de Limay présente un intérêt géologique très fort de par la présence d’affleurements qui permettent d’illustrer ensemble (fait exceptionnel en Ile-de-France) des notions géologiques fondamentales dans les domaines de la stratigraphie, de la géologie sédimentaire, de la paléontologie, de la pétrographie, de la minéralogie, mais aussi de l’hydrogéologie et des géosciences appliquées. Trois étages géologiques sont visibles : le Campanien, l’Yprésien et le Lutétien – ce qui représente approximativement une plage de temps comprise entre 80 et 45 millions d’années.

Le site géologique de Limay présente également un intérêt floristique élevé : on y rencontre une espèce protégée, deux espèces très rares en Île-de-France, sept espèces rares et vingt espèces assez rares. 

La diversité faunistique des anciennes carrières de Limay peut être estimée à plus d’un millier d’espèces, tous groupes confondus. Une étude menée par Ecosphère en 2006 répertorie 78 espèces remarquables. La valeur faunistique du site est globalement « assez forte », avec des habitats où elle atteint le niveau « fort à très fort », notamment au niveau du front de taille et du carreau xérique de la « Plaine du Moulin » (hyménoptères apoïdes et coléoptères, notamment), sur l’ensemble des pelouses, prairies et friches calcicoles des deux carrières (orthoptères, papillons) ; la zone humide et les mares temporaires et suintements de la carrière Lafarge ont une forte valeur pour les amphibiens (9 espèces) et les odonates (19 espèces). Ces habitats sont originaux et remarquables en région Île-de-France.

icon

BILAN DES INVENTAIRES FAUNE-FLORE

Nombre total d'espèces
(Bilan au 01/01/2011)

770
Plantes 396
Flore vasculaire 388
Bryophytes / mousses 2
Ptéridophytes / Fougères 6
Champignons (8)
Lichens 8
Oiseaux 107
Dont nicheurs 62
Insectes 232
Lépidoptères Rhopalocères 29
Lépidoptères Hétérocères 2
Coléoptères 119
Orthoptèroïdes 18
Odonates 19
Hyménoptères 44
Homoptères 1
Mammifères 12
Chiroptères 0
Amphibiens 9
Reptiles 6

Intérêt patrimonial

Les anciennes carrières de Limay présentent une diversité floristique relativement élevée, liée notamment à la diversité des formations végétales identifiées : pas moins qu’un quart de la flore d’Île-de-France y a été trouvée, dont une espèce protégée (Orobanche pourpre Orobanche purpurea) et deux espèces très rares en Île-de-France (Camonille romaine Chamaemelum nobile et Luzerne bâtarde Medicago sativa nsubsp. varia) ! 

Orobanche_purpurea Chamomille romaine Medicago_sativa

Deux formations végétales ont une valeur floristique très forte :

-la végétation pionnière sur substrats calcaire et sablo-calcarifère en raison de la présence de 9 espèces assez rares (dont l’Erigéron âcre Erigeron acer, la Cotonnière allemande Filago vulgaris, la Spéculaire miroirde-Vénus Legousia speculum-veneris, le Lotier à gousses carrées Tetragonolobus maritimus, l’Orobanche du gaillet Orobanche caryophyllacea) et 18 espèces assez communes (telles que le Bugle petit-pin Ajuga chamaepitys, le Plantain corne-de-cerf Plantago coronopus, l’Orpin blanc Sedum album, l’Orpin des rochers Sedum rupestre).

-la pelouse calcicole à marnicole en raison de la présence de 6 espèces assez rares (Epipactis brun-rouge Epipactis atrorubens, Lotier à gousses carrées, Bugrane gluante Ononix natrix, Orobanche sanglante Orobanche gracilis, Plantain des sables Plantago arenaria, Brunelle laciniée Prunella laciniata) et 24 espèces assez communes (dont plusieurs orchidées : Orchis pyramidal Anacamptis pyramidalis, Céphalanthère à grandes feuilles Cephalanthera Damasonium, Orchis bouc Himantoglossum hircinum, Ophrys mouche Ophrys insectifera, Ophrys araignée Ophrys sphegodes, Orchis militaire Orchis militaris…).

Une formation a une valeur floristique forte : la prairie mésophile calcicole, en raison de la présence d’une espèce protégée (Orobanche pourpre Phelypaea purpurea), d’une espèce rare (Orobanche du Trèfle Orobanche minor) et d’un cortège relativement diversifié d’espèces assez rares (4 espèces) et assez communes (14 espèces).

Une formation a une valeur floristique assez forte : la friche calcicole, en raison de la présence d’une espèce rare (Epipactis de Müller Epipactis muelleri), d’une espèce assez rare (Laitue vireuse Lactuca virosa) et de 9 espèces assez communes.

Epipactis_de_Mueller Orobanche_gracilis Legousia_speculum-veneris Prunella_laciniata Erigeron_acris

Ces diverses formations calcicoles ont également un grand intérêt patrimonial pour l’entomofaune. On y trouve notamment une espèce de papillon rare en Île-de-France (l’Argus frêle Cupido minimus), et la peu fréquente Zygène de la Filipendule (Zygaena filipendulae). Des Orthoptères xéro-thermophiles peu communes y sont également présents (ex. le Tétrix calcicole Tetrix bipunctata, la Decticelle carroyée Platycleis tesselata, le Gomphocère tacheté Myrmeleotettix maculatus). Côté oiseaux, on y relève également la nidification d’un couple d’Oedicnèmes criard (Burhinus oedicnemus), espèce rare en Île-de-France.

Cupido_minimus Zygaena_filipendulae Tetrix_bipunctata

Platycleis_tesselata Myrmeleotettix_maculatus

Le pied de l’ancien front de taille de l’ex-carrière Lafarge constitue un autre milieu à très grand intérêt patrimonial pour les insectes. On y a trouvé pas moins de 10 espèces de coléoptères déterminantes ZNIEFF et 3 espèces de coléoptères rares en Île-de-France, dont l'unique station francilienne de Dynarda pygmaea et l'une des deux seules stations connues en Île-de-France pour Galeruca pomonai et Cymindis axillarisLes fronts de taille et autres terrains pierreux accueillent également des habitats primordiaux pour de nombreuses espèces d’abeilles sauvages (Andrènes, Halictes, Anthophores, Osmies, Mégachiles) et, en complément des milieux prairiaux, des pelouses et des lisières permet aux Hyménoptères de trouver de nombreuses sources d'alimentation. En tout, 44 espèces d’Hyménoptères apoïdes ont été recensées sur l’ensemble du site, dont 6 d’intérêt patrimonial : Lasioglossum xanthopus, Lasioglossum corvinum, Lasioglossum pygmaeum, Anthophora retusa, Bombus vestalis, Bombus sylvarum.

Si les zones humides de la Réserve Naturelle Régionale de Limay n’ont qu’un faible intérêt pour les oiseaux d’eau, elles abritent 8 espèces d’Amphibiens, dont le rare Pelodyte ponctué (Pelodytes punctatus), le Crapaud calamite (Bufo calamites) et le Triton palmé (Lissotriton helveticus), ce dernier présent en abondance particulière ; 19 espèces de Libellules,  dont l’Agrion nain (Ischnura pumilio), L’Agrion de Vander Linden (Cercion lindenii), le Cordulégastre annelé (Cordulegaster boltonii), les Orthethrums bruns (Orthetrum brunneum) et bleuissant (Orthetrum coerulescens) et le Sympétrum vulgaire (Sympetrum vulgatum). Les mares se distinguent également par la présence de la rare Courtilière (Gryllotalpa gryllotalpa).

Bufo_calamita triturus-helveticus Pelodytes_punctatus

Les autres milieux présents sur le site ont un intérêt moindre, mais il s’y trouve également quelques espèces intéressantes. Ainsi, la Cigale des montagnes (Cicadetta montana) a été répertoriée dans les formations arbustives thermophiles et les pelouses des ex-carrières Lafarge et Calcia. La juxtaposition d’habitats secs et de lisières boisées est également favorable à la Vipère péliade (Vipera belus) et à la Coronelle lisse (Coronella austriaca), toutes deux observées sur le site. Le Blaireau (Meles meles) a également été détecté dans les boisements. Et pas moins de trois couples de Chouettes chevêches se reproduisent sur le site !



Statuts réglementaires régionaux et nationaux

Désignations et protections franciliennes et nationales

  • 95 espèces protégées nationales (PN) :
  • 79 oiseaux
  • 2 mammifères
  • 8 amphibiens
  • 6 reptiles
Vipera_berus Coronella_austriaca Lacerta_bilineata

En France, concernant les mammifères et les oiseaux, seules les espèces chassables ne sont pas protégées au niveau national et la quasi-totalité de l’herpétofaune est également protégée sur l’ensemble du territoire.

  • 11 espèces protégées régionales (PR) (ne concerne que la Flore et les Insectes) :
  • 1 plante (Orobanche pourpre)
  • 11 insectes (2 Rhopalocères, 1 Hétérocère, 2 Orthoptères, 1 Mantoptère, 2 Odonates, 1 Coléoptère, 1 Hyménoptère, 1 Homoptère)
Iphiclides_podalirius Nymphalis_polychloros Cerura_vinula Oecanthus_pellucens Oedipoda_caerulescens2

Mantis_religiosa Cordulegaster_boltonii Ischnura_pumilio Bombus.sylvarum cicadetta_montana
  • 12 espèces de la Stratégie de Création d'Aires Protégées (SCAP) :
  • 12 oiseaux

Burhinus_oedicnemus2

Parmi les 12 espèces d'oiseaux de la Stratégie de Création d'Aires Protégées observées sur le site, une seule se reproduit, l'Oedicnème criard. Les autres utilisent le site pour chasser (Busards, Bondrée apivore), en halte migratoire (Bécassine des marais, Sarcelle d'hiver), parfois de manière très occasionnelle (Râle des genêts, Cigogne noire). D'autres, mêmes, se contentent probablement de le survoler (Grue cendrée, Oie cendrée).

  • 44 espèces Déterminantes ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique) :
  • 22 oiseaux, dont 13 qui répondent aux critères retenus par le CSRPN (nombre minimum de couples nicheurs ou d’individus hivernants présents sur le site pour justifier la création d’une ZNIEFF).
  • 1 mammifère (le Blaireau, ZNIEFF de type II)
  • 2 amphibiens (le Crapaud calamite et le Pélodyte ponctué)
  • 31 insectes (7 papillons, 6 odonates, 6 orthoptères, 11 coléoptères et la Cigale des montagnes)
  • 6 plantes 
  • 8 espèces de Flore vasculaire menacées en région Île-de-France
    (Liste rouge régionale de la Flore Vasculaire d'Île-de-France, 2011)
  • 3 En danger : Chamaemelum nobile, Dactylorhiza fuchsii, Epipactis muelleri
  • 5 Vulnérables : Avenula pratensisEpipactis palustris, Galium parisiense, Legousia speculum-veneris, Orobanche caryophyllacea
  • 3 espèces d'oiseaux nicheurs menacés en région Île-de-France
    (Liste rouge régionale des Oiseaux Nicheurs d'Île-de-France, 2012)
  • 3 Vulnérables : le Pipit farlouse (Anthus pratensis), le Pic épeichette (Dendrocopos minor) et le Vanneau huppé (Vanellus vanellus)

Statuts réglementaires européens et internationaux

Désignations et protections européennes et internationales

  • Directive Oiseaux Natura 2000 :
  • 11 espèces de l’Annexe I de la Directive (espèces dont la protection nécessite la mise en place de Zone de Protection Spéciale - ZPS)
  • Directive Habitat-Faune-Flore Natura 2000 :
  • 7 espèces de l’Annexe IV : (Faune-Flore pour laquelle les Etats membres doivent prendre des mesures de protection strictes) :
  • 4 amphibiens
  • 3 reptiles
  • 1 espèce de l’Annexe V : (Faune-Flore dont la protection est moins contraignante pour les Etats membres) :
  • 1 amphibien
  • Convention de Bonn :
  • 32 espèces de l’Annexe II : (espèces migratrices dont l’état de conservation en Europe est défavorable) :
  • 32 oiseaux
  • 19 espèces d’oiseaux Accord AEWA : (Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie. 235 espèces concernées depuis 2002)
  • Convention de Bern :
  • 53 espèces de l’Annexe II : (Espèces de Faune strictement protégées en Europe)
  • 47 oiseaux
  • 3 reptiles
  • 3 amphibiens

Le plan de gestion : l’outil essentiel de travail du gestionnaire
Lire la suite

pdf Plan de gestion de la RNR du site géologique de Limay-2013-2024


maps_bleue Carte Corine Biotope

pas disponible

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos simplifiée

Carte simplifiée RNR Limay

Legende carte simplifiée RNR Limay

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos détaillée

Carte MOS/Ecomos RNR Limay

Legende carte RNR Limay

Graphique RNR Limay

Distribution de l'occupation du sol dans la réserve

<< Retour

Vous êtes ici: Réserves Naturelles Régionales >> Site géologique de Limay

logo_natureparif
logo-region-IDF
logo_DRIEE_Ile-de-France