Banniere1
Banniere10
Banniere11
Banniere12
Banniere13
Banniere14
Banniere15
Banniere16
Banniere2
Banniere3
Banniere4
Banniere5
Banniere6
Banniere7
Banniere8
Banniere9
Eglantier FB1_AGRENABA
Salamandra_salamandra_(Marek_Szczepanek)
boucle vezoult (4)_AGRENABA
vipere_aspic_copyrightPixiflore

VAL ET COTEAU DE SAINT-REMY

Délibération de classement: 27/10/2008

Par la Région Ile-de-France

doc_classement_reserve Documents de classement

Superficie : 82ha 6847 ares

Localisation :

Département(s) : Yvelines

Commune(s) : Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Gestionnaire : Commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Arrêté du Président du Conseil Régional n°09-11 du 16/01/09

Propriétaire : Commune de Saint-Rémy-lès-Chevreuse

Marais ST REMY© A-BAK

Parc Naturel Régional de la Haute vallée de Chevreuse:Arnaud BAK 

01 30 52 09 09

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

www.parc-naturel-chevreuse.fr

Patrimoine naturel :

La réserve constitue une importante mosaïque d’habitats qui trouve son origine dans la répartition géographique des différents secteurs qui la composent, et dans les différents usages anthropiques auxquels elle a été successivement soumise dans le passé. La diversité des milieux notamment humides (boisements humides, cariçaies, mégaphorbiaies, prairies et friches mésophiles…) forme un continuum bien représentatif de la Haute Vallée de Chevreuse, depuis le plateau jusqu’au fond de vallée, s’inscrivant au sein d’un secteur très marqué par l’urbanisation, à l’entrée Est du Parc Naturel Régional. Cette proximité intime avec le tissu urbain augmente encore son intérêt et en fait son originalité. La diversité des conditions abiotiques présentes (topographie, hydrogéologie, pédologie, microclimat…) offre ainsi de fortes potentialités d’accueil et de développement pour la faune (près de 500 espèces recensées) et la flore (331 espèces recensées à l'heure actuelle).

 

icon

BILAN DES INVENTAIRES FAUNE-FLORE

Nombre total d'espèces
(Bilan au 01/01/2011)

675
Plantes 295
Flore vasculaire 287
Bryophytes / mousses 0
Ptéridophytes / Fougères 12
Champignons 0
Oiseaux 67
Insectes 295
Lépidoptères 131
Coléoptères 129
Orthoptèroïdes 15
Odonates 18
Mammifères 7
Chiroptères 2
Amphibiens 1
Reptiles 2
Poissons 6
Mollusques 2

Intérêt patrimonial

La Réserve naturelle du val et coteau de Saint-Rémy est un assemblage de plusieurs parcelles qui constituent de véritables ilôts au sein d'une vallée marquée par l'urbanisation. Elle comporte ainsi une mosaïque de milieux naturels qui subissent une pression anthropique forte. Son profil naturel est caractéristique de la vallée de l’Yvette de par sa répartition géographique, qui comprend une partie du plateau et du versant sud jusqu’au fond de vallée y compris le lit mineur de l’Yvette.

On observe sur le site une grande variété de sols. Sur les plateaux sont présents des sols lessivés, sur les versants des sols bien drainés et le fond de vallée est occupé par des sols hydromorphes ou lessivés, soumis à des engorgements temporaires.

Sur le plan hydrographique, la réserve présente une rigole fortement envasée, de nombreux ruisselets et suintements répartis tout le long du lit mineur de l'Yvette, ainsi que de nombreuses petites zones marécageuses (anciennes mares, dépressions…). Le secteur des Prés de Vaugien comportent un étang d‟origine artificielle, et celui de la Glacière se caractérise par la présence de deux mares creusées.

Ces caractéristiques physiques expliquent la présence d'habitats humides, tels que des aulnaies alluviales, des cariçaies, des prairies humides ou des mégaphorbiais, et d'habitats plus mésophiles comme des boisements de bouleaux, des chênaies-châtaigneraies, des prairies et des friches.

Malgré sa taille restreinte et son environnement immédiat très anthropisé, l'admirable effort de prospection qui a été mené sur la réserve a permis de faire ressortir, en plus d'une importante biodiversité dites "ordinaire", plusieurs espèces remarquables pour la région. La présence d'une importante variété d'espèces, patrimoniales ou non, démontre tout l'intérêt de préserver de tels espaces naturels, à première vue assez ordinaires mais qui constituent de véritables zones refuges pour tout un cortège d'espèces qui subissent la pression exercée par l'urbanisation et les activités humaines d'une manière générale.

Côté Flore, on dénombre près de 300 espèces sur la réserve parmi lesquelles certaines plantes assez rares telles que le Dryoptéris écailleux (Dryopteris affinis subsp. borreri), fougère déterminante ZNIEFF appréciant les substrats frais voire humides, ou la Vesce variée (Vicia villosa subsp. varia), espèce rare et en régression en Île-de-France. Citons également la Petite pyrole (Pyrola minor), qui n'est plus signalé en Île-de-France qu'en Vallée de chevreuse et qui a été recensée sur la réserve. Cette plante d'une rareté exceptionnelle dans la région est aujourd'hui classée "En danger" dans la Liste rouge régionale de la Flore vasculaire d'ïle-de-France (CBNBP, 2011). Signalons également la présence d'une fougère protégée dans la région, le Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum) qui fait partie, au même titre que le dryoptéris écailleux, des douze espèces de ptéridophytes observées sur la Réserve (soit un quart des ptéridophytes recensés en Île-de-France).

Pyrola_minor Polystichum_aculeatum Vicia_villosa

Côté Faune, ce sont près de 500 espèces qui ont été signalées au sein de la réserve.

Parmi elles, 21 espèces de poissons dont 4 déterminantes de ZNIEFF : la Bouvière (Rhodeus amarus), le Brochet (Esox lucius), la Truite de rivière (Salmo trutta ssp. Fario), l’Able de Heckel (Leucaspius delineatus)

Esox_lucius Leucaspius_delineatus Rhodeus_amarus

58 espèces d'oiseaux ont été inventorié dont 2 de l'Annexe I de la Directive oiseaux, le Pic mar (Dendrocopos medius) et le Martin-pêcheur d'Europe (Alcedo Atthis). On peut mentionner aussi la présence avérée du râle d'eau (Rallus aquaticus) qui pourrait trouver sur la réserve des sites de nidification favorables. Les prairies humides procurent également des zones de stationnement en période migratoire ou hivernale pour la bécassine des marais (gallinago gallinago) qui y a été signalée à plusieurs reprises.

Rallus_aquaticus Alcedo_atthis Gallinago_gallinago Dendrocopos_medius

Sur le plan entomologique, les inventaires effectués sur le site ont déjà permis de mettre en lumière la présence de 403 espèces d'insectes. Ce chiffre élevé traduit le remarquable effort de prospection qui a été mené sur la réserve puisqu'il représente plus du double des espèces recensées sur la majorité des autres RNR d'Île-de-France.
Par exemple, ce ne sont pas moins de 252 espèces de coléoptères qui ont été recensées sur la réserve du val et coteaux de Saint-Rémy parmi lesquelles le Panagée à grande croix (Panagaeus cruxmajor), protégé en Île-de-France, ainsi que 19 autres espèces déterminantes de ZNIEFF.

Quelques coléoptères déterminants de ZNIEFF :

Chrysolina_polita Timarcha_tenebricosa Actenicerus_sjaelandicus
chrysolina_hyperici Lixus_iridis chrysolinia_herbacea

En plus des coléoptères, 131 espèces de papillons sont répertoriées dont l'Ecaille rouge (Callimorpha dominula), protégée en Île-de-France, l'Ecaille chinée (Euplagia quadripunctaria), espèce insrite à l’annexe II de la Directive Habitat-Faune-Flore et le Sphinx de l’Epilobe (Proserpinus proserpina), espèce protégée au niveau national. Et parmi les insectes d'intérêts patrimoniaux, citons également les observations du Cordulégastre annelé (Cordulegaster boltonii), libéllule protégée régionale, de la Decticelle bariolée (Metrioptera roeselii) et du Criquet marginé (Chorthippus albomarginatus), deux orthoptères déterminants de ZNIEFF et de la Mante religieuse (Mantis religiosa), protégée aussi au niveau régional.

Callimorpha_dominula Euplagia_quadripunctaria Proserpinus_proserpina
Metrioptera_roeselii Cordulegaster_boltonii Chorthippus_albomarginatus

Enfin, concernant l'herpétofaune, la salamandre tachetée (Salamandra salamandra) est mentionnée sur la réserve. Bien que cette splendide espèce ne soit pas particulièrement rare, elle n'est signalée que sur deux des 10 RNR d'Île-de-France. La Coronelle lisse (Coronella austriaca) et la Couleuvre à collier (Natrix natrix) ont aussi été noté sur le site.

Salamandre_tachete Coronella_austriaca

Statuts réglementaires régionaux et nationaux

Désignations et protections franciliennes et nationales

  • 51 espèces protégées nationales(PN) :
  • 40 oiseaux
  • 1 insecte (lépidoptère)
  • 4 amphibiens
  • 4 reptiles
  • poissons

Parmi les mammifères et les oiseaux, seules les espèces chassables ne sont pas protégées au niveau national et la quasi-totalité de l’herpétofaune est également protégée sur l’ensemble du territoire. Quant à la liste des poissons protégés, elle stipule l'interdiction de la destruction ou l'enlèvement des oeufs, et l'interdiction de la destruction, l'altération ou la dégradation des milieux particuliers et notamment des lieux de reproduction. Autrement dit, la pêche d'espèces protégées au stade adulte n'est pas formellement interdite par l'arrêté du 8 décembre 1988 fixant la liste des espèces de poissons protégées sur l'ensemble du territoire national.

  • 3 espèces protégées régionales (PR) (ne concerne que la Flore et les Insectes) :
  • 3 insectes (1 lépidoptère, 1 coléoptère, 1 odonate)
  • 6 espèces de la Stratégie nationale de Création d'Aires Protégées (SCAP) :
  • 2 oiseaux (l'un des deux niche peut-être sur le site : le Pic mar)
  • 1 insecte (1 lépidoptère : Sphinx de l’Epilobe)
  • 1 amphibien
  • 2 poissons
  • et 2 habitats SCAP (Code Corine Biotope) : 
  • Rivières des étages planitiaire à montagnard avec végétation du Ranunculion fluitantis et du Callitricho-Batrachion (24.4)
  • Forêts alluviales à Alnus glutinosa et Fraxinus excelsior (Alno-Padion, Alnion incanae, Salicion albae)* (44.3, 44.2 et 44.13)
  • 36 espèces Déterminantes ZNIEFF (Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique):
  • 8 oiseaux mais peut-être aucun répondant aux critères retenus par le CSRPN
  • 24 insectes (4 lépidoptères et 20 coléoptères)
  • 4 poissons

Dans certains cas, la seule présence avérée d'une espèce figurant dans les listes d'espèces ZNIEFF n'est pas suffisante pour justifier la création d'une ZNIEFF sur le site concerné. Certains critères supplémentaires (nombre d'individus minimum, nombre de couples nicheurs minimum, présence de sites de reproduction ou d'hivernage etc...) doivent être remplis pour que l'espèce soit considérée comme "déterminante ZNIEFF". Ces cas de figure concernent un certains nombre d'espèces d'oiseaux et toutes les chauves-souris concernées par les listes ZNIEFF.

Pour le moment, ces analyses ne portent que sur la faune déterminante ZNIEFF. La Flore n'a pas encore été étudiée.

  • 1 Amphibien figurant dans la liste des espèces de vertébrés protégées menacées d'extinction en France

Statuts réglementaires européens et internationaux

Désignations et protections européennes et internationales

  • Directive Oiseaux Natura 2000 :
  • 2 espèces de l’Annexe I de la Directive (espèces dont la protection nécessite la mise en place de Zone de Protection Spéciale - ZPS)
  • Directive Habitat-Faune-Flore Natura 2000 :
  • 2 espèces de l’Annexe II  (Faune-Flore d'intérêt communautaire. espèces en danger, vulnérables, rares, endémiques) :
  • 1 insecte (1 lépidoptère)
  • 1 poisson
  • 6 espèces de l’Annexe IV (Faune-Flore pour laquelle les Etats membres doivent prendre des mesures de protection strictes) :
  • 1 insecte (1 lépidoptère)
  • 2 amphibiens
  • 3 reptiles
  • 1 espèce de l’Annexe V (Faune-Flore dont la protection est moins contraignante pour les Etats membres) :
  • 1 plante (flore vasculaire)
  • Convention de Bonn :
  • 9 espèces de l’Annexe II (espèces migratrices dont l’état de conservation en Europe est défavorable) :
  • 9 oiseaux
  • 6 espèces d’oiseaux Accord AEWA (Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie. 235 espèces concernées depuis 2002)
  • Convention de Bern :
  • 36 espèces de l’Annexe II : (Espèces de Faune strictement protégées en Europe)
  • 31 oiseaux
  • 1 insecte (1 lépidoptère)
  • 2 amphibiens
  • 2 reptiles

Le plan de gestion : l’outil essentiel de travail du gestionnaire
Lire la suite

  1. pdf RN de VAL ET COTEAU DE SAINT REMY : Plan de gestion 2004
  2. pdf annexe I
  3. pdf Autres annexes

maps_bleue Carte Corine Biotope

pas disponible

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos simplifiée

Carte simplifiée RNR Val et Coteaux de St-Rémy

Legende carte simplifiée RNR Val et Coteaux de St-Rémy

doc_classement_reserve Carte Mos/Ecomos détaillée

Carte MOS/Ecomos RNR Val et Coteaux de St-Rémy

Legende carte RNR Val et Coteaux de St-Rémy

Graphique RNR Val et Coteaux de St-Rémy

Distribution de l'occupation du sol dans la réserve

<< Retour

Vous êtes ici: Réserves Naturelles Régionales >> Val et coteau de Saint Rémy

logo_natureparif
logo-region-IDF
logo_DRIEE_Ile-de-France